L'information financière que vous ne trouvez
nulle part ailleurs !

Formation

Nous avons rédigé une centaine de dossiers pour vous initier aux règles fondamentales de l’investissement en Bourse. Ces dossiers ont une vocation explicative, mais pas de documentation technique parfaitement actualisée. Ils sont actualisés régulièrement, mais peuvent comprendre des simplifications, des raccourcis pédagogiques ou des exemples qui n’ont pas été actualisés. Les actualités en bas de page vous permettront généralement de les actualiser.Merci de lire la page d’avertissement avant d’utiliser ces dossiers pédagogiques.

Agroalimentaire » La demande
Noter ce cours :
A. Le marché

Le marché de l'agro-alimentaire est un marché caractérisé par sa faible cyclicité et sa grande diversité.

1. Une croissance faible

La caractéristique principale du secteur est que la demande varie peu et croît assez lentement. Le marché alimentaire est un marché mature et très concurrentiel. En conséquence, il est très difficile pour les entreprises du secteur d'améliorer sensiblement leur chiffre d'affaires et leurs profits. Cette faible croissance masque cependant des disparités entre les produits et les zones géographiques.

Exemple :

Le marche agro-alimentaire est en stagnation. Le chiffre d'affaire cumulés des 50 groupes classés n'a progressé que de 0,9% en 2015 comparé à la hausse de 2,9% en 2013 puis de 1,7% en 2014. La croissance de ce marché est essentiellement portée par la hausse des prix alors que les volumes sont quasiment stables à +0,34%.

 

2. Un secteur varié

Un autre élément fondamental du secteur est sa diversité. La dénomination agro-alimentaire recouvre des produits très différents et les entreprises leader sur ce secteur sont présentes sur un grand nombre de marchés. La gamme de produits des géants mondiaux de l'agro-alimentaire va des produits alimentaires eux-mêmes aux boissons, produits d'hygiène et cosmétiques, etc.

Au fur et à mesure des concentrations, il devient difficile de délimiter le champ d'action de certaines entreprises.

Exemple :

La gamme de produits de Philip Morris s'étend des cigarettes aux bières (Miller), aux produits d'alimentation (boissons, produits laitiers, céréales, etc.) via, entre autres, les acquisitions de Kraft et Nabisco.

B. Les déterminants de la demande

La demande de produits alimentaires ne varie pas en fonction du revenu disponible des ménages. Elle est principalement affectée par des variables démographiques et sociologiques.

1. Le budget alimentaire des ménages

Contrairement à la part du budget consacrée aux dépenses comme l'automobile, les biens d'équipement ou l'électroménager, la part du budget des ménages consacrée à l'alimentation ne varie pas en fonction du revenu disponible. Les dépenses alimentaires sont considérées comme de première nécessité. En fait, quand le revenu disponible baisse, les ménages arbitrent en défaveur des autres postes de leur budget qui ne sont pas jugés aussi indispensables.

Sur le long terme, la part du budget des ménages consacrée à l'alimentation diminue. Ceci ne signifie pas une chute de la consommation de produits agro-alimentaires, mais plutôt la possibilité pour les ménages d'accéder à d'autres biens de consommation.

Évolution de la part de l'alimentation dans le budget des ménages français depuis 1960 selon les différentes définitions retenues pour l'alimentation et la consommation totale des ménages

2. Les variables démographiques et sociologiques

Le marché croît faiblement en moyenne, mais les disparités sont grandes entre les produits en fonction d'éléments démographiques et sociologiques.

Les marchés sont en effet influencés par l'allongement de l'espérance de vie. De même, la croissance démographique est très variable selon les zones géographiques.

Les variables sociologiques à prendre en compte sont l'évolution de la structure familiale avec notamment l'évolution de la taille des ménages, le travail féminin, la destructuration des repas et la recherche de la rapidité et de la facilité.

Ainsi les habitudes de consommation changent et il s'agit de bien répondre aux effets de mode. Dans ces conditions, l'innovation est primordiale de manière à suivre ces tendances et à conserver, voire gagner, des parts de marché.

Exemple :

En réponse à la destructuration des repas et au besoin de rapidité des ménages, ces dernières années, la demande de produits surgelés et sous vide s'est développée . De même, la demande de plats allégés s'est fortement accrue en raison de l'importance accordée à l'apparence physique. En 2006 on a assisté à une véritable explosion du marché des produits bio, leur place au sein même des hypermarchés ne cessant de croître.