L'information financière que vous ne trouvez
nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

Date de publication: 14 avr. 2020
Auteur: DB
Noter cette article :

 

Le conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) a adopté  un ensemble de mesures temporaires d'assouplissement des garanties afin de faciliter la disponibilité de garanties éligibles pour les contreparties de l'Eurosystème afin de  participer aux opérations d'apport de liquidité, telles que les opérations de refinancement ciblées de long terme (Targeted longer-term refinancing operations- TLTRO-III ).

Le paquet complète d'autres mesures récemment annoncées par la BCE, notamment des opérations de refinancement à plus long terme (LTRO) et le programme d'achat d'urgence en cas de pandémie (Pandemic Emergency Purchase Programme -PEPP) en réponse à l'urgence du coronavirus.

Ces mesures soutiennent collectivement l'octroi de prêts bancaires, notamment en assouplissant les conditions auxquelles les créances privées sont acceptées en garantie. Dans le même temps, l'Eurosystème accroît sa tolérance au risque pour soutenir l'octroi de crédit via ses opérations de refinancement, notamment en abaissant systématiquement les décotes de valorisation des garanties pour tous les actifs.  L'ensemble de garanties d'urgence contient trois caractéristiques principales.

 Premièrement, le Conseil des gouverneurs a décidé d'un ensemble de mesures de garantie pour faciliter une augmentation du financement bancaire contre les prêts aux entreprises et aux ménages. Cet objectif sera atteint en élargissant l'utilisation des créances privées comme garantie, en particulier grâce à l'élargissement  potentiel des cadres supplémentaires de créances privées (additional credit claims- ACC). Le cadre ACC offre aux banques centrales nationales la possibilité d'élargir la portée des créances privées éligibles pour les contreparties dans leurs juridictions. Cela inclut la possibilité d'accepter des prêts de moindre qualité, des prêts à d'autres types de débiteurs, non acceptés dans le cadre général de la BCE, et des prêts en devises.

 Cette dernière a fait savoir qu’elle  évaluera de nouvelles mesures pour atténuer temporairement l’effet sur la disponibilité des garanties des contreparties résultant de la dégradation des notations.

Télécharger le document

Lien de secours