L'information financière que vous ne trouvez
nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

Date de publication: 10 janv. 2020
Auteur: DB
Noter cette article :

 

L'Autorité bancaire européenne (EBA)  a publié son tableau de bord des risques et les résultats du questionnaire d'évaluation des risques (Risk Assessment Questionnaire-RAQ).

Alors que la position de capital des banques de l'UE est restée solide et que la qualité des actifs s'est encore améliorée, la rentabilité s'est contractée au troisième trimestre 2019, avec des perspectives négatives tant pour les banques que pour les analystes, note le rapport de l’Autorité bancaire européenne (EBA).

Les ratios de fonds propres des banques de l’UE sont restés stables pour le troisième trimestre consécutif. Le ratio Common Equity Tier 1 (CET1) est resté à 14,4% à pleine charge, l'augmentation du capital étant compensée par une expansion parallèle des montants d'exposition au risque ( Risk exposure amount- REA). Ce dernier s'est accompagné d'une augmentation de l'actif total et des prêts.

La qualité des actifs a continué de s'améliorer, même à un rythme plus lent. Le ratio des prêts non performants (NPL) est passé de 3,0% à 2,9%. De même, la part des prêts de la phase 2 et de la phase 3 s'est contractée, de 10 points de base (  Quater to Quater-QoQ) à 6,9% et 3,3%, respectivement.

Le taux de couverture a encore diminué et s'est établi à 44,6%, contre 44,9% au trimestre précédent. Pour l'avenir, le pourcentage de banques s'attendant à une détérioration de la qualité des actifs a encore augmenté, en particulier pour les prêts aux petites et moyennes entreprises (PME) et au financement de l'immobilier commercial (CRE).  Malgré ces perspectives, les banques prévoient toujours d'augmenter leur financement des PME ainsi que les crédits à la consommation.

 Le rendement des capitaux propres (RoE) a diminué au troisième trimestre à 6,6%, en baisse de 40 points de base par rapport au trimestre précédent. Conformément à la tendance du trimestre précédent, le ratio coûts / revenus des banques s'est contracté et s'est établi à 63,2% en septembre 2019, en baisse de 90 points de base par rapport au T2. Un volume croissant d'actifs portant intérêt et une marge nette d'intérêt inchangée (1,43%) soutiennent la tendance. La part des produits d'intérêts nets dans le total des produits d'exploitation nets a atteint 58,5%, soit 60 points de base de plus qu'au dernier trimestre. Les résultats du RAQ montrent que les banques et les analystes sont plutôt pessimistes quant aux tendances de rentabilité. Seulement 20% des banques et 10% des analystes prévoient une augmentation globale de la rentabilité dans un proche avenir, contre 25% et 20% dans le précédent RAQ.

Du côté du passif, les banques ont principalement l'intention de réaliser davantage d'instruments de cautionnement (obligations de premier rang non privilégiées et obligations de sociétés holding) ainsi que des dépôts de détail. Les analystes s'attendent également à plus d'émissions de dette sous caution.  Cependant, contrairement aux banques, le pourcentage d'analystes s'attendant à davantage de financements senior non garantis privilégiés a fortement augmenté.

 

 

 

Télécharger le document

Lien de secours