L'information financière que vous ne trouvez
nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

Date de publication: 1 juil. 2019
Auteur: DB
Noter cette article :
INSEE.png

Comme chaque année, L’économie française- Comptes et dossiers, présente une synthèse des mouvements essentiels ayant affecté les économies française et mondiale au cours de l’année écoulée. L’ouvrage, précise l’Insee, s’appuie sur les comptes de la Nation en base 2014, publiées fin mai 2019 par l’Insee.

En 2018, décrit l’étude, l’économie française ralentit : le produit intérieur brut progresse de 1,7 % en volume, après + 2,3 % en 2017. La demande intérieure hors stocks ralentit (contribution de + 1,3 point à la croissance du PIB en 2018 contre + 2,1 points en 2017). La consommation des ménages ralentit davantage (+ 0,9 % après + 1,4 %) que le pouvoir d’achat du revenu disponible brut (RDB) (+ 1,2 % après + 1,4 %). Du côté de la demande publique, la consommation collective des administrations publiques freine aussi (+ 0,8 % après + 1,5 %). L’investissement décélère nettement en 2018, en particulier celui des ménages (+ 2,0 % après +6 6 %) ; en revanche l’investissement public accélère (+ 2,4 % après + 0,3 %).

Le comportement de stockage des entreprises contribue négativement à la croissance de l’activité en 2018 (– 0,3 point après + 0,2 point en 2017). En revanche, la contribution du commerce extérieur se redresse à hauteur de + 0,7 point de PIB contre – 0,1 point en 2017 : en effet, les exportations ralentissent, mais de façon moins marquée que les importations. Le taux de marge des sociétés non financières baisse fortement (– 0,5 point) et s’établit à 31,2 % en raison du ralentissement des gains de productivité et de la hausse du prix du pétrole.

Télécharger le document

Lien de secours